Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecole Handicap et Avenir 37
  • Ecole Handicap et Avenir 37
  • : Collectif de parents, enseignants et professionnels pour le respect des enfants en situation de handicap et de leurs familles.
  • Contact

Statistiques

Depuis le 30 mars 2012 , il y a eu 

 

visiteurs sur ce blog ! 

Recherche

C'est quand ?

  • MARDI 16 JUIN 2015 à 9h : Création du Collectif Ecole Handicap et Avenir 37
  • JEUDI 27 AOUT 2015 à 18h : Réunion du collectif - Préparation de la rentrée 

MARDI 1er SEPTEMBRE : Rentrée des classes

Catégories

16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 18:42
«Grenelle 2» des familles de jeunes handicapés

La rentrée scolaire 2013 approche. Nous ne connaissons toujours pas le contenu du rapport de Pénélope Komitès...

...Et donc les suites concrètes à court et moyen termes du chantier interministériel sur la professionnalisation des accompagnants de jeunes handicapés. Ses conclusions - dont nous ignorons la teneur - et les arbitrages seront présentés par le président de la République devant des institutionnels «quand les prévisions budgétaires seront affinées»... (fin juin / début juillet ?)

Selon un représentant du gouvernement :

  • le rapport de Pénélope Komitès sera publié « dans le courant du mois de juin (...) dès qu’un « planning financier et juridique» sera finalisé ;
  • quels que soient les résultats de la modélisation et les arbitrages qui seront retenus «les choses ne pourront être efficientes tout de suite» et notamment pour la rentrée 2013 ;
  • concernant les AVS qui arrivent au terme de leur contrat et les conventions locales de réemploi : « une note du ministre est en cours de réception par l’ensemble des recteurs d’Académie pour que soient examinés tous les cas de professionnels qui sont en fin de contrat et dont les compétences sont validées, afin que les associations puissent les réemployer» ;
  • le ministère s’engage à la reprise des travaux du comité de suivi du réemploi avant le 15 juin prochain («nous pouvons espérer d’ici cette date disposer d’un état des lieux plus précis des fins de contrat et conventions», a ajouté Mme Delestre).

Propositions des familles : les «grands axes de travail à porter pour l'avenir»

• Il y a un an, à la suite du «Grenelle 1» des familles, 47 propositions concrètes portées par la FNASEPH avaient été validées par l'ensemble de ses partenaires associatifs.
Le «Grenelle 2» a été l'occasion d'évaluer leur mise en œuvre. Bilan : l'essentiel reste à faire !

• En conclusion des travaux de la journée du 29 mai 2013 du "Grenelle 2" des familles, de nouveaux grands axes de travail à porter pour l'avenir ont été dégagés :

  1. L’évaluation des besoins des jeunes. L’outil existe : Le GEVASCO (voir le n°1 de la Lettre de la FNASEPH). Il faut faire le bilan de son application locale depuis un an, pour pouvoir le diffuser et former les équipes et enfin l’appliquer dans TOUTES LES MDPH (Maisons départementales des Personnes Handicapées).
  2. L’utilisation du PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) en tant que feuille de route des parcours : pour chaque jeune, selon ses compétences, ses besoins, son projet... lesquels doivent être évalués. La réalisation d’un « document type » au niveau national est indispensable.
  3. Les élèves handicapés doivent TOUS pouvoir bénéficier du PDMF (Parcours de Découverte des Métiers et des Formations), comme les autres collégiens. Des stages de courte durée, des rencontres avec des professionnels, des visites de lycées professionnels, de plateaux techniques de SIFPRO, doivent être organisés.Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) sont l’outil adapté pour la définition du projet professionnel des jeunes handicapés.
  4. Tous les rectorats multipartenaires du PRITH (Programme Régional d’Insertion des Travailleurs Handicapés) doivent avoir l’obligation de «flécher» un axe jeune 14/16–20/25 ans dans ce cadre institutionnel.
  5. Les dispositifs d’accompagnement des jeunes handicapés vers l’emploi doivent être généralisés et utilisés par des services dédiés (les expériences des académies de Toulouse, de Clermont-Ferrand, ainsi que les services offerts par des structures telles que Handisup ou Cap intégration, doivent être largement partagées). Ces services doivent pouvoir être co-financés directement par des entreprises.

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicapdansle41 - dans Actualités AVS
commenter cet article

commentaires