Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecole Handicap et Avenir 37
  • Ecole Handicap et Avenir 37
  • : Collectif de parents, enseignants et professionnels pour le respect des enfants en situation de handicap et de leurs familles.
  • Contact

Statistiques

Depuis le 30 mars 2012 , il y a eu 

 

visiteurs sur ce blog ! 

Recherche

C'est quand ?

  • MARDI 16 JUIN 2015 à 9h : Création du Collectif Ecole Handicap et Avenir 37
  • JEUDI 27 AOUT 2015 à 18h : Réunion du collectif - Préparation de la rentrée 

MARDI 1er SEPTEMBRE : Rentrée des classes

Catégories

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:13
PAP  : Plan d'Accompagnement Personnalisé

Les élèves dont les difficultés scolaires résultent d'un trouble des apprentissages peuvent bénéficier d'un plan d'accompagnement personnalisé (PAP) après avis du médecin de l'Éducation nationale. Le PAP définit chaque année les mesures pédagogiques qui permettent à l'élève de suivre les enseignements prévus au programme correspondant au cycle dans lequel il est scolarisé. Une circulaire définit les élèves concernés, le contenu, la procédure et les modalités de la mise en œuvre d'un PAP.

Pour qui ?

Le PAP est destiné à des élèves qui connaissent des difficultés scolaires durables ayant pour origine un ou plusieurs troubles des apprentissages (troubles dys). Il a d’ailleurs été décidé à la demande de plusieurs associations de parents d’élèves présentant ces troubles.
Il prend en compte ces difficultés dans la durée.

PAP ou PPS ?

Même si le PPS est incontournable dans certains cas précis (voir ici), le PAP est suffisant quand il s'agit de mesures simples d'aménagement de la scolarité, pour lesquelles l'équipe éducative de l'école ou du collège est plus compétente que la MDPH, parce que plus proches des réalités de l'école.

Le PAP est à distinguer du PPS, du PPRE et du PAI.

Pierre Baligand conclue sur son site Intégration Scolaire & Partenariat :

Du côté des MDPH, une dérive à craindre serait qu’elles cherchent à renvoyer le plus possible d'enfants vers le PAP, et notamment ceux dont le taux d'incapacité est inférieur à 50 %, voire à accorder moins facilement un taux supérieur à 50 % puisque les enfants qui ne bénéficieraient pas d’un PPS ne resteraient pas sans aide. Il ne faudrait pas que le PAP ne devienne une sorte de PPS au rabais.

Mais c’est du côté de l’école ou de l’établissement scolaire que sans doute se jouera la réussite ou l’échec du PAP. Le PAP repose pour l’essentiel sur l’implication des enseignants .

Pour plus d'informations : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans PAP PAI PPRE PPS MDPH
commenter cet article

commentaires