Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecole Handicap et Avenir 37
  • Ecole Handicap et Avenir 37
  • : Collectif de parents, enseignants et professionnels pour le respect des enfants en situation de handicap et de leurs familles.
  • Contact

Statistiques

Depuis le 30 mars 2012 , il y a eu 

 

visiteurs sur ce blog ! 

Recherche

C'est quand ?

  • MARDI 16 JUIN 2015 à 9h : Création du Collectif Ecole Handicap et Avenir 37
  • JEUDI 27 AOUT 2015 à 18h : Réunion du collectif - Préparation de la rentrée 

MARDI 1er SEPTEMBRE : Rentrée des classes

Catégories

/ / /

Collectif Ecole Handicap & Avenir 37

Compte Rendu Réunion n°1 du mardi 16 juin 2015

 

16 Présents :

 

Parents, enseignants spécialisés, AESH, orthophoniste, membres ou responsables des associations Trisomie21, APF et ENH.

 

Absents mais en soutien :

 

SESSAD Arpège, SESSAD La Source, FCPE, enseignants spécialisés ou non, AVS.

 

Invités mais sans réponse :

 

SESSAD Mirabeau, SESSAD Tilleuls, SESSAD La Boisnière, SESSAD IRECOV.

 

 

 

1.État des lieux

 

IME

  • Depuis 3 ans, nous constatons une liste d'attente à rallonge pour les IME (supérieure à 100). Pour information d’autres départements de la région ont la même difficulté. Par exemple en Loir-et-Cher où la situation est critique : 0 place pour les 16-20 ans.

  • Le recrutement de certains élèves interroge. Conséquence peut être de la forte demande, nous constatons que les priorités ne semblent pas toujours respectées. Les établissements choisiraient d'accueillir des jeunes au détriment d'autres (après les avoir évalués en mini-stage).

  • Redéploiement des moyens IME au bénéfice des SESSAD (et donc de l'inclusion scolaire) semble être l’une des origines de ce phénomène car rien n'a été (ou pu être) anticipé pour penser dignement l'orientation et l'insertion professionnelle des élèves issus des dispositifs ULIS (école-collège-lycée).

  • Gel (suppression ?) du développement des places en établissement pour favoriser l'inclusion, ce qui correspond bien au besoin et respecte les personnes, mais l’organisation d’ouverture de place supplémentaire en milieu ordinaire n’a pas suivi.

 

 

SESSAD

  • Liste d'attente de plus en plus longue : 187 en juin 2014 – Combien en juin 2015 ? Rien que pour le SESSAD GEIST, il y a 30 jeunes en attente (=plusieurs années). Pour information est prévue l’ouverture de 15 places SESSAD sur le département pour rentrée 2015 dont 10 à La Source et 1 au GEIST. Egalement ouverture de 15 places SESSAD Autisme en 2016.

 

 

ULIS Ecole & Collège

  • Les CLIS débordent

  • ULIS collège en sur-effectif. Il existe également d'importantes listes d'attente. Il y a de quoi ouvrir une nouvelle ULIS rien qu’avec la Liste Complémentaire de Joué-les-Tours.

  • Ouverture de nouvelles ULIS chaque année dans l'urgence, faute d'anticipation (ex : Loches) ou alors sans préparation ni concertation (ex : Amboise).

  • Implantation des ULIS pas suffisamment pensée, il faudrait les associer aux SEGPA (pour accéder aux ateliers afin de travailler la préparation à l'entrée dans une formation professionnelle). Nous constatons que les inclusions en classe générale n'ont majoritairement plus beaucoup de sens à partir de la 4e.. L'anticipation des besoins réels et le développement de décloisonnements avec d’autres dispositifs pourraient permettre de mieux répondre aux besoins spécifiques des élèves, futur professionnel.

  • Autre constat, regrouper les ULIS pour former des doubles dispositifs (comme c'est le cas au collège Ronsard),  permet un travail d'équipe au sein du dispositif et permet aux élèves de changer de référent adulte (enseignant) pendant sa scolarité à l'école et au collège. Favoriser la qualité est nécessaire.

  • L’inclusion en classe ordinaire, est devenu difficile car les élèves de CLIS ou d'ULIS ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de leurs divisions, besoin de repenser la place de ces élèves comme membre à part entière de la société collégienne ou école.

  • Besoin d'harmonisation des fonctionnements des ULIS sur le département.

  • Besoin d'ULIS TED sur le département.

 

 

ULIS Lycée

  • Saturation des ULIS Pro, ( les listes d'attentes s’allongent). Il y a cette année 12 places de disponnible sur l'ensemble du département. On comptabilise 20 demandes pour l'ULIS Béquerel, Laloux, Nadaud pour seulement 5 places disponibles. Les places ont toutes été prises par les élèves déjà sur liste complémentaire l’an passé. L’offre ne correspond pas à la demande.

  • De nombreux jeunes d’ULIS sont affectés en 1ère année de CAP sans AVS faute de place en ULIS Pro !!! Or, ce n’est pas leur orientation première, les élèves sont mis à mal par ces modifications d’orientation non suivies des moyens qui y conviennent.

  • Inaccessibilité des CAP pour les jeunes à mobilité réduite.

  • L'ULIS Pro telle qu'elle est pensée aujourd'hui en Indre-et-Loire, interroge car l’absence d'intermédiaire entre ULIS Pro et IMPro est difficilement acceptable surtout lorsqu'on sait qu’après l'ULIS collège, les jeunes ont besoin de structures adaptées qui respectent leurs rythmes et leurs besoins.

  • Quid des ULIS de détermination ? Ou ULIS de transition dans le 41 ?

  • Qu'est-e qu'on fait après l'ULIS ? L'insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap est toujours aussi problématique. Besoin de penser l'avenir et la cohérence du parcours.

 

 

Orientations

  • Les orientations alternatives (Les préconisations du rapport Piveteau « Zéro sans solution » doivent être mises en œuvre, en gardant pour objectif la réussite du jeune et de son projet de vie. C’est pour cela que les orientations alternatives (2nd ou 3e choix) ne doivent pas être imposées. Il parait important de refuser les affectations par défaut dans des classes ou des dispositifs non adaptés.

  • Rappelons que selon Denis Piveteau et le Comité d'Entente « L’orientation ne doit pas être un moment aux mains de quelques spécialistes, mais un processus permanent et collectif ».

  • Notons que le maintien n'est pas une solution à long terme mais des dérogations doivent être accordées, en attente de l'orientation la plus adaptée aux besoins de l'élève et en accord avec le projet du jeune et de sa famille.

  • Il conviendrait que le calendrier d'orientation et d'affectation respecte plus le jeune et sa famille. De nombreux élèves handicapés partiront en vacances, cette année encore, sans connaître leur affectation.

 

MDPH

  • 25% de dossiers en plus,  le personnel de la MDPH répond mais forcer de constater que cela ne suffit pas au vue des délais d’attente qui s’allongent. Les effectifs de la MDPH, sont à repenser. Les surcharges de travail contribuent à des retards de 3 mois dans le traitement des dossiers. Les pertes ou les erreurs de traitement, sont aussi des conséquences de ces constats.

  • Nous constatons qu’il est encore nécessaire de travailler à la demande d’une  simplification supplémentaire des dossiers MDPH. Car même si la MDPH propose des temps d'information et d'aide pour remplir les dossier. Trop peu de gens s'en saisissent faute d'information et d'anticipation.

  • Nous notons que les retards sont aussi de la responsabilité des familles et des professionnels qui tardent à transmettre les dossiers (parfois incomplets).

  • Besoin de transparence (chiffres & besoins) et de communication avec les usagers sous forme de publication accessibles à tous.

  • Comment s’assurer que les droits des familles soit entendu, s’il est maintenant impossible pour celle ci d’être accueilli en CDA (Commission des Droits et de l'Autonomie), alors que c'est un droit.

  • Face à l'augmentation des dossiers, les EP instruisent à toute vitesse.

  • Les parents sont à l’initiative des projets éducatifs de leurs enfants, nous notons cependant que des GEVA-Sco ne sont pas retournés aux familles et que les PPS ne sont pas encore mis en place sur le département.

 

 

Éducation Nationale

  • Nous sommes heureux de constater que de plus en plus d'élèves sont inscrits dans les écoles et collèges, mais nous notons que l’anticipation fourni ne suffit pas à une  vision à long terme pour le devenir professionnel des jeunes. Le collectif souhaiterait être force de proposition mais il nous faudrait pour affiner celle-ci un partage des chiffres (le nombre d'élèves en attente de place en IME et sur les dispositifs d'inclusion scolaire).

  • Bien qu’un travail sur l’accessibilité soit en oeuvre sur notre département, nous constatons que de nombreuses écoles, collèges, lycées et autres lieux de formation ne sont pas accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

  • Nous remarquons que bien qu’il existe des dispositifs de service soutien aux familles, l'APAJH et l'Education Nationale ayant signé une convention, trop peu de personnes connaissent ce  dispositif, et donc ne peuvent y accéder. Pour information ce service peut avoir recours aux plateaux techniques des CAMPS et CMPP pour intervenir rapidement, dans le cadre  notamment des risques de déscolarisation. Pour tout renseignement, contacter les enseignants référents du département, l’inspection académique ou APAJH37.

 

Vivre le Handicap

  • Les convocations au brevet pour les élèves en situation de handicap mentionnent le type de handicap. Par respect de leur intimité, ne pourrait-on pas simplement mentionner l'aménagement dont ils bénéficient au titre de la compensation ? Autre difficulté relevée, les aménagements d'examen sont souvent interprétés par les autres élèves comme du favoritisme.

  • Besoin important de sensibilisation au Handicap. Pour information, ENH met à disposition ses mallettes « Bouge avec moi » à destination des élèves de maternelle jusqu'au collège. Les jeunes en service civique à ENH37 peuvent intervenir dans les établissements pour faire vivre ces mallettes.

 

 

2. Le collectif

 

Objectif général

  • Permettre aux élèves en situation de handicap de vivre et réussir le meilleur parcours scolaire possible et d'accéder à un parcours professionnel choisi et adapté.

 

 

Objectifs spécifiques

  • Redéfinir de manière continu les moyens à mettre en oeuvre afin de permettre l’objectif général.

  • Favoriser la qualité des accueils afin permettre la réussite des parcours.

  • Permettre une meilleur cohésion partenariale, nécessaire à la fluidification du travail de chacun, dans l'intérêt des jeunes.

 

 

Moyens à mettre en œuvre

  • Faire connaître le collectif aux familles et aux professionnels pour aider à résoudre les situations problématiques.

  • Ouvrir  de façon permanente “le collectif” et relancer, pour rassembler et fédérer autour du devenir des jeunes.

  • Unir les associations entre-elles, pour générer des actions communes, pour le bien des élèves et l'amélioration des conditions de scolarisation de ces jeunes.

  • Rassembler les différents acteurs et instances de la scolarité des élèves ainsi que ce issue du domaine du handicap : parents, enseignants, AVS, soignants, éducateurs, amis, Education national, MDPH, APAJH37… …

  • Rompre l’isolement des familles en favorisant les liens entre les familles, professionnels, associations et dispositifs. Echanger, rassurer, informer, conseiller, accompagner.

  • Appréhender le fonctionnement institutionnel, afin de favoriser la qualité de nos propositions auprès des partenaires.

  • Permettre aux familles de décrypter le fonctionnement institutionnel, les commissions, les dispositifs, les sigles, le calendrier pour suivre de façon éclairée la scolarité de leur enfant.

  • Permettre une fluidification de l’information, permettant de remonter des situations étant vécues comme discriminatoires (dans le cadre de la scolarisation).

  • Rendre possible l’accompagnement des familles dans les diverses instances locales et nationales.

  • Favoriser la réalisation des projets d’orientation (et/ou d’accompagnement) notifié par les MDPH (AVS, CLIS, ULIS, IME, ITEP...).

  • Défendre le droit à une scolarité pour tous, dans de bonnes conditions.

 

 

Quelles associations composent le collectif ?

  • Les associations ENH37, APF, Trisomie21

(après validation des objectifs, définition des valeurs et vote de leurs CA).

  • FCPE et SNUipp aimeraient également rejoindre le collectif.

 

Nom 

  • Collectif École Handicap & Avenir 37

 

Logo ?

 

 

Coordonnées de l’association qui met à disposition une adresse et un accueil téléphonique :

 

 

Prochaine réunion

  • Prochaine date : Jeudi 27 août 2015

  • Heure : A partir de 18h

  • Lieu : 65 rue Febvotte 37000 Tours (AMAC Touraine)

 

 

Ordre du jour de la prochaine réunion

  • Accueil et présentation des nouveaux membres

  • Constitution officielle du collectif

  • État des lieux de pré-rentrée.

  • Validation des documents avant impression et diffusion

  • Réflexion sur la diffusion de la plaquette du collectif.

 

 

Quelles actions avant la prochaine réunion ?

  • Ouverture d'une messagerie collective : ecolehandicapetavenir37@gmail.com

  • Constitution du répertoire électronique des membres du collectif.

  • Diffuser l'adresse mail (et son mot de passe pour y accéder) à tous les membres du collectif pour :

  • Rédaction du compte rendu de la réunion n°1 et des objectifs du collectif

  • Correction et validation via Google Drive

  • Validation de la participation des associations par les CA respectifs.

  • Diffusion du compte rendu aux futurs partenaires afin de les inviter à nous rejoindre.

  • Rédaction d'une invitation pour la prochaine réunion à envoyer à toute la liste de diffusion

  • Réalisation d'une plaquette du collectif (sur le modèle du collectif handicap à l'école 41) ou d’un flyer (format 10X21 afin de faciliter la pause de cette plaquette dans l’ensemble des plaquettes existantes “des différentes associations” pour rendre la communication plus fluide et correspondre à tous les partenaires associatifs).

  • Préparation de la rentrée 2015 : état des lieux plus précis (après affectations).

  • Préparation d'un communiqué de presse de rentrée pour faire connaître le collectif, attirer l'attention sur le devenir de chaque enfant tout en présentant les risques encourus si la scolarisation actuelle perdure dans ses conditions (démontrant ainsi les dysfonctionnements et blocages liés à la scolarisation des élèves en situation de handicap).

 

 

Liste de diffusion ?

  • FCPE, SNUIPP, APAJH, ADAPEI, LES ELFES, LA SOURCE, MIRABEAU, IRECOV, ANAIS, IEM Charlemagne, UNAFAM

  • Parents, amis, avs, enseignants, éducateurs, psychologues, orthophoniste, médecin généraliste, pédiatre …

 

 

Comment ?

  • Utiliser le répertoire d'ENH et des partenaires pour une diffusion la plus large possible.

Partager cette page

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans Compte Rendu Collectif Handicap Ecole Avenir 37 Scolarisation inclusion ULIS CLIS