Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecole Handicap et Avenir 37
  • Ecole Handicap et Avenir 37
  • : Collectif de parents, enseignants et professionnels pour le respect des enfants en situation de handicap et de leurs familles.
  • Contact

Statistiques

Depuis le 30 mars 2012 , il y a eu 

 

visiteurs sur ce blog ! 

Recherche

C'est quand ?

  • MARDI 16 JUIN 2015 à 9h : Création du Collectif Ecole Handicap et Avenir 37
  • JEUDI 27 AOUT 2015 à 18h : Réunion du collectif - Préparation de la rentrée 

MARDI 1er SEPTEMBRE : Rentrée des classes

Catégories

20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 22:04
Les centres de loisirs intègrent le handicap

Cette année encore, tous les enfants, même en situation de handicap, vont être accueillis en centre de loisirs grâce à un animateur-relais.

David Morice, directeur des services adjoint en charges des affaires scolaires, résume simplement la situation. « On veut continuer d'affirmer que sur le territoire, tous les enfants peuvent venir en centre de loisirs qu'ils aient un handicap ou pas. » Aucune barrière, plutôt des portes largement ouvertes.

L'an passé, grâce à la Fondation de France, la communauté de communes de Vendôme avait pu financer pendant deux mois un poste d'animateur-relais qui était dédié à l'accompagnement d'enfants souffrant de handicap. « On a été fortement encouragé par l'État à poursuivre cette initiative. » Depuis mai, Nicolas Teffot est arrivé en tant que service civique au Centre intercommunal d'action sociale (CIAS) avec pour mission d'accompagner ces enfants. « C'est tout à fait le genre d'accompagnement que nous recherchons », explique Mireille Cheneau, présidente de l'association Tandem, vie scolaire, sociale et professionnelle.

Six enfants pris en charge

L'association, basée à Blois, travaille depuis trois ans en partenariat avec la CPV. Cette dernière organise des accompagnements individuels pour les enfants tout au long de l'année. Le rôle de Nicolas Teffot se situera à la frontière des rôles, entre l'accompagnant individuel et l'animateur qui doit gérer le groupe d'enfants. « Parfois pour des enfants qui ont besoin de soutien ou de médiation les premiers jours ou pour des activités particulières dans la journée », détaille Ingrid Germain, référente handicap au sein du CIAS.
L'an dernier, les familles concernées par un enfant en situation de handicap avaient été mises au courant par le bouche à oreille et une dizaine d'enfants avaient pu être accueillis sur les structures. Cette année, pour l'instant, six enfants se sont inscrits en centre de loisirs, après avoir rencontré Ingrid Germain. « Rencontrer les parents avant permet de proposer les meilleures solutions et aussi de connaître l'enfant : un enseignant a des mois pour découvrir son élève, souvent un animateur n'a qu'une semaine. On peut éviter des situations inconnues en faisant le point avant. »
Nicolas Teffot sera donc présent dans les structures de loisirs de la CPV comme celles des associations présentes sur le territoire comme à Azé. Sa mission va durer neuf mois en tout, les objectifs de l'association et des collectivités vont donc au-delà des simples temps de vacances. « Les centres de loisirs, c'est presque une carte de visite, un point fort sur lequel qu'on réaffirme que l'accueil de tous les enfants est une bonne habitude qu'on prend », explique David Morice. L'association Tandem donne le chiffre de 375 enfants sur le département, pour qui les parents ont demandé un accompagnement à l'école. A l'échelle du Vendômois, l'association espère donc que la démarche encouragera davantage de familles à aussi inscrire leurs enfants aux activités extrascolaires.

Il reste des places pour certaines semaines dans les centres de loisirs, inscription au guichet unique ou au CIAS (02.54.86.47.00) auprès d'Ingrid Germain.

Les centres de loisirs intègrent le handicap

Partager cet article

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicapdansle41 - dans Actualités
commenter cet article

commentaires