Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecole Handicap et Avenir 37
  • Ecole Handicap et Avenir 37
  • : Collectif de parents, enseignants et professionnels pour le respect des enfants en situation de handicap et de leurs familles.
  • Contact

Statistiques

Depuis le 30 mars 2012 , il y a eu 

 

visiteurs sur ce blog ! 

Recherche

C'est quand ?

  • MARDI 16 JUIN 2015 à 9h : Création du Collectif Ecole Handicap et Avenir 37
  • JEUDI 27 AOUT 2015 à 18h : Réunion du collectif - Préparation de la rentrée 

MARDI 1er SEPTEMBRE : Rentrée des classes

Catégories

9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 06:17
Là au moins c'est Klaire !

Là au moins c'est Klaire !

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans infographie Klaire Accessibilité Loi 2005 Handicap Humour
commenter cet article
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 06:14
Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans Dessin Mathou autisme Rentrée Crayon d'Humeur Actualités
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 19:51
Blog de la semaine : Mon fils, l’Épilepsie et Moi !

Mon fils est épileptique! Il a 4 ans 1/2. Il est scolarisé en moyenne section avec une AVS. Rien ne se fait facilement. Je me bats quotidiennement plus ou moins fort pour le faire accepter. Mes péripécies en tant que maman d'un enfant épileptique sur mon blog commencé .... euh.... aujourd'hui!

Je vais TOUT y raconter.

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans épilepsie blog maman Maternelle AVS
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 21:39
Remplacement des CLIS par les ULIS école

La circulaire n°2015-129 du 21 août 2015 parue au BO du 27 août stipule qu’à compter du 1er septembre 2015 l’appellation CLIS est remplacée par ULIS école. Elle concerne toutes les ULIS (école, collège et lycée à l’exception des ULIS-pro qui donneront lieu à une circulaire spécifique) et abroge les deux circulaires précédentes, celle sur les CLIS de 2009 et celle sur les ULIS de 2010.


Que faut-il retenir ?
La typologie (CLIS 1,2,3,4) est abandonnée puisque, comme les ULIS collège et lycée, les ULIS école sont organisées pour répondre aux besoins d’élèves en situation de handicap présentant des :
o TFC : troubles des fonctions cognitives ou mentales ;
o TSLA : troubles spécifiques du langage et des apprentissages ; à présent
séparés des TFC
o TED : troubles envahissants du développement (dont l'autisme) ;
o TFM : troubles des fonctions motrices ;
o TFA : troubles de la fonction auditive ;
o TFV : troubles de la fonction visuelle ;
o TMA : troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladie invalidante).

Le principe est bien celui d’une ULIS c’est à dire l’inscription dans la classe de référence sachant que les élèves « bénéficient de temps de regroupement autant que de besoin. » La classe de référence est celle qui correspond approximativement à leur classe d’âge, conformément à leur PPS.

Les AVS-co sont mentionnés, ce qui n’était pas le cas dans les deux circulaires abrogées, mais ne sont pas obligatoires. Il est écrit que « le projet de l’ULIS peut prévoir l’affectation par le DASEN d’un personnel assurant les missions d’AVS-co. »
Ces missions sont ensuite détaillées et il est ainsi précisé, entre autre, que l’AVS-co « participe à l’encadrement et à l’animation des actions éducatives », qu’il peut « être présent lors des regroupements et accompagner les élèves lorsqu’ils sont scolarisés dans leur classe de référence », qu’il « exerce les missions d’accompagnement : dans les actes de la vie quotidienne ; dans l’accès aux activés d’apprentissages ; dans les activités de la vie sociale et relationnelle. »
Néanmoins, ces précisions donnent lieu à une réserve importante pour l'APF (Associé des Paralysés de France) puisqu’il est écrit ensuite : « En conséquence, l'orientation en ULIS ne répond pas aux besoins des élèves qui nécessitent, sur tous les temps de scolarisation, y compris sur les temps de regroupement, l'accompagnement par une personne chargée d'une aide humaine individuelle ou mutualisée. »
Cette formulation va forcément donner lieu à interprétation. En effet, on peut lire que l’ULIS est impossible pour les élèves qui ont besoin d’une aide humaine autre que l’AVS-co. Mais on peut lire aussi que l'ULIS n'est exclue que pour les élèves ayant besoin d'une aide humaine individualisée et mutualisée « sur tous les temps de scolarisation, y compris les temps de regroupement » et donc qu’elle n’est pas exclue pour ceux qui auront besoin d’une AVSi sur les temps dans la classe de référence et d’une AVS-co sur les temps de regroupement. Autrement dit, si l'aide humaine n'est pas sur tous les temps mais sur une partie du temps, l'élève pourrait relever de l'ULIS.

On voit bien dans ces deux rédactions (le « peut prévoir » l’AVS-co et le « sur tous les temps de scolarisation, y compris les temps de regroupement ») le souhait pour l’éducation nationale de ne pas s’imposer une obligation de moyens, mais cette imprécision ne pourra que donner lieu à des mécontentements et contentieux.
Attention donc là encore à mettre dans le GEVA-Sco suffisamment d’éléments pour permettre à l’équipe pluridisciplinaire de proposer à la CDAPH une orientation en ULIS avec AVSi ou AVSm sur des temps dans la classe de référence lorsque cela sera nécessaire. En effet, si ces éléments sont repris par la CDAPH et donnent lieu à une décision, l’obligation de moyens sera plus facile à faire valoir.
Le texte dit aussi que « Cette restriction ne s'applique pas lorsque cet accompagnement est induit par la nécessité de soins physiologiques permanents » ce qui, là encore, donnera forcément lieu à interprétation.

La circulaire reprend et précise ensuite un certain nombre d’éléments figurant dans les deux circulaires abrogées : préparation de l’admission de l’élève, convention entre un ESMS et un établissement scolaire pour la mise en oeuvre du PPS, action du coordonnateur de l’ULIS, obligation du livret attestant l’acquisition de compétences du socle commun, effectifs (12 élèves au maximum pour une ULIS école mais plus ou moins de 10 pour une ULIS collège ou lycée en fonction des PPS), etc.

Source : APF

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans clis ULIS BO Circulaire
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 09:31
Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans SESSAD La Source Semblençay Cirque Actualités
commenter cet article
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 21:36

Une cinquantaine d'enfants handicapés n'ont pu être pris en charge mardi, premier jour de rentrée, pour leur transport jusqu'à leur établissement scolaire. Cette compétence revient au Département, qui fait appel à une société privée pour assurer le service. Le conseil départemental vient de changer d'opérateur : la société Vortex, basé à Montpellier, qui rayonne sur toute la France, a remporté le marché de l'Indre-et-Loire en cassant les prix, avec pour objectif de transporter les 550 jeunes handicapés (de l'école à l'université). Hier et avant-hier, Vortex n'a pas respecté le contrat. Les témoignages de parents affluent. Le Département dénonce lui-même cette « situation inadmissible ». Et dans l'urgence, il a fait appel à des taxis : « Nous avons pu ainsi, ce mercredi, prendre en charge 23 enfants mais comme Vortex n'a pas fourni de listes fiables des enfants à transporter, on a du mal à repérer les situations difficiles. » La société Vortex a « promis de transporter tous les enfants concernés dès ce jeudi » souligne Alain Caro, à la tête de la direction des transports au Département. Il attend pour juger sur pièce.

Vortex casse les prix mais est très mal noté, visiblement, pour ses performances. Il suffit de lire la revue de presse nationale et régionale sur son compte, de l'Humanité qui parlait en juin « des pratiques honteuses du géant du transport des handicapés, du requin Vortex », aux quotidiens La Provence, Le Progrès ou La Voix du Nord qui montrent du doigt eux aussi cette société. A Evry et Poitiers, deux inspecteurs du travail ont révélé les infractions à la législation de Vortex. En Touraine, parents concernés et élus départementaux tendent le dos en attendant une solution définitive au problème.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/09/03/Eleves-handicapes-Vortex-mal-note-2450039

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans VORTEX Taxi Transport 37 Rentrée Accessibilité Handicap
commenter cet article
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 21:26
Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans APAJH 37 GARCIA Accessibilité
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 05:45

Parce que l'accessibilité concerne le handicap mental Aussi !, cette vidéo permet, avec des exemples simples et concrets, de comprendre les principaux leviers pour rendre la cité accessible aux personnes handicapées mentales - plus d'informations sur www.unapei.org

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans Unapei Handicap Mental Vidéo Ressources
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 09:14
Collectif Ecole Handicap & Avenir 37

Parents, enseignants, orthophonistes et associations se sont réunis mardi 16 juin pour dresser l'état des lieux de la scolarisation des élèves en situation de handicap en Indre-et-Loire. Face aux nombreux dysfonctionnements, aux obstacles et à la discrimination, ils ont décidé de fonder le Collectif Ecole Handicap & Avenir d'Indre-et-Loire. Pour permettre aux jeunes handicapés de vivre et réussir le meilleur parcours scolaire possible et d'accéder à un parcours professionnel choisi et adapté. Cette année encore de nombreux élèves partiront en vacances sans connaître leur affectation, d'autres seront affectés par défaut dans des établissements ou structures inadaptées et iront nourrir les listes d'attente de plus en plus longues pour les CLIS, ULIS, ULIS Pro, SESSAD et IME.

Pour toutes questions, informations. Pour apporter votre témoignage, être soutenu. Contactez le collectif Ecole Handicap & Avenir 37 :

Tel : 07 88 64 98 53 (Chez ENH37)

Adresse : Les Rives de l’étang, 4 Allée des Rives de l’étang 37510 Ballan Miré

E-mail : ecolehandicapetavenir37@gmail.com

Mobilisons-nous tous et toutes pour dénoncer les situations les plus problématiques et faire avancer l'égalité et la justice. Pour la scolarisation et l'insertion professionnelle !

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans Collectif Handicap Ecole Avenir 37 ENH trisomie21
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 08:29
Le professeur principal de troisième "au cœur de la fabrication des inégalités sociales"

Le professeur principal incarne l’acteur majeur de l’orientation scolaire en fin de troisième : il se place au centre des actions d’orientation, mais aussi de la fabrication des inégalités sociales. C'est la conclusion de Sandrine Sapet-Malozon dans une thèse de sociologie soutenue à l'Université de Strasbourg en septembre 2014. Son travail s'appuie sur une enquête de terrain réalisée sur une année scolaire auprès de six collèges du Bas-Rhin.

Selon elle, les inégalités s’ébauchent dès la nomination du professeur principal par le chef d'établissement : ce "choix" ne serait pas le fait du hasard, mais d'un "jeu de stratégies" qui aurait un impact sur l’orientation des élèves. Le parcours personnel et professionnel de ce professeur, son sexe, ou la discipline qu’il enseigne, constituent "des facteurs qui vont influencer, voire modifier les décisions et les propositions d’orientation."

Un "orienteur" qui s'ignore

Le professeur principal est un "orienteur" qui souvent s’ignore, dont le poids sera d’autant plus important que les élèves ont confiance en lui et en son action. "Je suis toujours étonné quand une fille demande productique ou mécanique et j’ai envie de lui dire de faire un stage dans ce domaine-là pour être sûre, car c’est quand même un univers d’hommes..." relate l'un des enseignants interrogés. Un autre confie : "Il a dit 'bâtiment', c’est très bien. Bon c’est un peu moi qui le lui ai suggéré quand même, car sinon il aurait demandé mécanique spontanément... Donc je lui ai dit 'tu as le bâtiment où ils cherchent des bras' et comme il est assez costaud...".

Le professeur principal dépouille donc de fait les conseillers d’orientation psychologues "de la substance pour laquelle ils étaient formés et mandatés." Or ce professeur ne bénéficie d'aucune formation spécifique dans ce domaine. Conséquence, il devient un "professeur bricoleur, qui, afin de palier les carences en matière d’orientation scolaire et pouvoir répondre et orienter au mieux les élèves, devra mettre en place des stratégies qui lui seront propres", analyse Sandrine Sapet-Malozon. Ce "bricolage" conforte selon elle la tendance d’une orientation sexuée et sociale, productrice d'inégalités.

"Les professeurs principaux de 3ème, acteurs majeurs de l'orientation scolaire et producteurs d'inégalités" par Sandrine Sapet-Malozon, Université de Strasbourg, septembre 2014

La thèse est téléchargeable ici

Repost 0
Published by ensemblepourleselevesensituationdehandicap - dans Inégalités sociales orientation Ressources
commenter cet article